Le centre scientifique et technique de la construction (CSTC) de nos voisins belges a étudié ce type de produits et conclut notamment :
Même posé de façon optimale, un PMR - produit mince réfléchissant - associé à deux lames d’air non ventilées de 2 cm d’épaisseur (soit une épaisseur totale de ≈ 5 à 6 cm) peut tout au plus prétendre égaler une isolation traditionnelle (laine minérale, polystyrène expansé, …) d’épaisseur équivalente, soit 4 à 6 cm. Lorsque les lames d’air sont ventilées, même faiblement, les performances sont encore réduites.
Sachant que ces lames d'air non ventilés sont inexistantes et impossibles à créer correctement sur une yourte, on peut donc considérer que ces soit-disant isolants sont moins performant que des isolants classiques.
Le feutre des yourtes mongoles est lui est un peu plus performant : à une densité classique de 60 kg/m3, sa conductivité thermique est de l'ordre de 0,035 W·m-1·K-1 selon le CSIRO (équivalent australien du CSTC belge) soit presque 15% de mieux que les trop répandues laines minérales.
Ces isolants minces high-tech sont donc indéniablement moins performants thermiquement et beaucoup moins perspirants que les feutres traditionnels. Quel progrès !!

Source : http://www.cstc.be/homepage/index.cfm?cat=publications&sub=bbri-contact&pag=Contact6&art=88