La Maison Voyageuse

Accueil

Présentation

Notre démarche
environnementale


Notre démarche qualité

Ils parlent de nous...

Habiter une yourte

Yourtes et RT2012

Votre yourte

Modèles et tarifs

Réalisations

Vente de toile

Assistance
aux
auto-constructeurs
Une yourte au Champ des Colibris à Najac
Une yourte RT2012 de 72 m2

Présentation générale de la yourte
Les aménagements intérieurs en photos
La yourte et la course du soleil
La lumière naturelle et artificielle
Température, hygrométrie, bien-être
Visite virtuelle à 360°
Analyse de cycle de vie


Yourte et orage

Température, humidité et bien-être


Choix du mode de chauffage
 

Notre yourte a obtenu un permis de construire et est donc nécessairement conforme à la RT2012, ce qui impose un grand nombre de contraintes, notamment au niveau du choix du mode de chauffage qui doit avoir un rendement minimum assez èlevé et être régulé automatiquement, c'est à dire pouvoir être coupé quand la température demandée est atteinte. Ce qui n'est pas évident avec un poêle à bois bûches...

D'autre part, nous avions découvert depuis plusieurs années un type de poêle qui nous intéresse énormément : le poêle rocket, notamment dans leur version poêle de masse.Mais le poêle rocket n'est pas régulé et il n'est donc pas conforme à la RT2012.

Maquette rocket J

Nous avons donc installé dans un premier temps un poêle à granulés, le Como de la marque Rika, tout en prévoyant la yourte, et surtout son plancher, pour recevoir le poids important d'un poêle de masse.
Salon yourte avec poêle à granulés


Le poêle Rika Como a été choisi car il correspond à certains critères : performant, conforme à la RT2012, peu bruyant (pas de soufflerie de convection), Rika a un réseau partout en France pour entretenir ses poêles et enfin, il est disponible d'occasion. Comptez entre 1.500 et 2.000 € d'occasion contre environ 5.000 € neuf !

Nous avons donc installé ce poêle à l'automne 2015. Franchement, il nous a beaucoup plu malgré un a priori défavorable pour ces poêles ! Dans les périodes où il y a besoin de peu de chaleur, avec un poêle à bois classique, il faut compter au minimum quelques kilos de bois pour lancer une flambée alors qu'un poêle à granulés s'allume, brûle une ou deux poignées et s'éteint. Il ajoute un peu de chaleur quand il y en a besoin. Dans notre yourte où la grosse épaisseur d'isolant permet de bien conserver la chaleur et où une façade sud permet de bien profiter du soleil dés qu'il y en a, la consommation de granulés est ainsi très faible. La consommation pour un hiver chez nous (400 m d'altitude, hiver assez humide mais pas trop froid, jusqu'à -5 à -8°C) est de l'ordre de 500 kg, soit l'équivalent d'une stère de bois pour un coût d'environ 100 € et un confort vraiment très bon. Le poêle rempli (30 kg de granulés) a une autonomie de 4 jours à plus d'une semaine en plein coeur de l'hiver.

Ce poêle a donc des avantages mais pas uniquement :
  • Il a besoin d'électricité, la consommation est très faible, mais lors d'une panne de réseau, pas de chauffage... Il est imaginable d'installer un petit kit solaire qui le rendra autonome pour quelques centaines d'euros.
  • Il y a une partie électronique, mécanique ou électrique source de panne. C'est une réalité, cela nous est arrivé. Le réseau Rika est normalement présent partout en France et il est facile de trouver les pièces détachées, une des raisons de notre choix. Attention aux poêles promo dont les piècesseront difficiles à trouver !
  • Le combustible est manufacturé. Le combustible consomme pour sa fabrication et son transport une énergie grise non négligeable, partiellement compensée par le fait qu'il est normalement fabriqué à partir de  chutes difficilement valorisable autrement et que cela donne un combustible qui a un pouvoir énergétique meilleur que le bois.
  • Nous sommes dépendants d'un réseau de distribution et d'un fabricant. Ce point est à relativiser, beaucoup d'entre nous sont dépendant d'un marchand de bois de chauffage pour le poêle à bois aussi. Si vous avez accès à du bois facilement (un bout de forêt sur votre terrain) et que vous avez une âme de bûcheron, pas d'hésitation à avoir, le poêle à bûches est fait pour vous. Si vous devez acheter le bois à un marchand quelconque, le granulé peut se réfléchir. Une crainte fréquente est que le marché du pellets s'envole rapidement et qu'ils deviennnent hors de prix. Personnellement, je n'y crois pas plus qu'à une augmentation soudaine et disproportionnée de la stère de bois...
A noter qu'il est à la portée d'un bon bricoleur de fabriquer une machine pas trop compliquée pour faire ses pellets. On en trouve aussi à l'achat pour un coût pas trop prohibitif. Mais la mauvaise qualité des pellets (hygrométrie, tenue, poussières) est à l'origine de bien des pannes et l'économie générée d'un côté risque de partir en réparation et entretien...

Les dernières étapes de la RT2012 ont été validées correctement à l'automne 2017.

Notre activité génère des chutes de bois et c'est une source de combustible gratuite... Nous avons donc remplacé le poêle à granulés en octobre 2017 par un poêle de masse de type rocket batch box. Pas besoin d'électricité, pas de panne, pas de combustible à acheter.
Le poêle a été réalisé lors d'un chantier participatif co-organisé avec l'Ecolieu de Galinette et son duo de formateurs, Cédric et Max, experts en poêle rocket.

Montage rocket batch boxDragon en coursBanquette thermique
Presque finiPremière chauffe

Il a ensuite fallu dompter le dragon, apprendre à l'utiliser et comprendre son fonctionnement en lien avec la yourte.

Avec le poêle à granulés, tout était automatique. Avec le rocket, nous décidons de l'allumer ou non et avons pu voir précisément quand nous avions besoin de chaleur ou non... Et finalement, nous n'en avons que bien peu besoin ! Si une journée d'hiver, même froide, même avec des températures négatives, est ensoleillée pendant environ 4 à 5 heures, le soleil nous suffit.

C'est un réel bonheur de rentrer en fin de journée, après une journée dans notre atelier assez froid l'hiver et de se rendre compte qu'il fait 20°C dans la yourte en fin d'aprés-midi alors qu'il n'y a pas eu de chauffage depuis deux à trois jours.

Poêle rocket

Le dragon, notre rocket, nous plaît énormément par ses qualités mais il nous a aussi permis de nous rendre compte que la yourte, grâce à son isolation importante et à ses larges baies vitrées, n'a besoin que de très peu de chaleur en hiver. La consommation a été de l'ordre d'une stère de bois, soit environ 5 à 600kg de chutes, uniquement du bois de récup.

Chaleur estivale ?

La yourte a peu d'inertie thermique. Sa forte isolation (24 cm de laine) lui en apporte quand même un peu, 6 heures d'après nos calculs. La chaleur caniculaire en été pénètre dans la yourte avec un décalage de quelques heures. Il est important de veiller à ce que le dôme soit ouvert afin d'évacuer l'excés de chaleur. La ventilation naturelle marche très bien entre l'intérieur et l'extérieur. Une fois que le soleil est presque couché, l'ouverture des portes et fenêtres permet d'évacuer la chaleur et de faire redescendre la température rapidement, ce qui garantit des nuits assez fraîches, confortables.

Nous avons eu l'occasion de comparer le comportement thermique de notre yourte avec celui d'une maison paille et enduit terre, réputée pour sa forte inertie thermique. A notre grande surprise, les températures maximales atteintes par canicule étaient sensiblement les mêmes. En fait, la maison avec une forte inertie retarde beaucoup l'entrée de chaleur mais sa sortie aussi. Sur une période caniculaire où les journées très chaudes se succèdent, la chaleur finit par entrer, et peine autant à ressortir la nuit. Alors que dans la yourte, la montée en température sera plus rapide, avec un décalage de quelques heures mais la descente en température sera plus importante la nuit. Au final, les nuits seront plus fraîches et plus confortables dans la yourte.

Le maintien d'une température raisonnable en été est tout à fait possible dans la yourte mais cela demande de la pratique, de connaître son habitat pour comprendre quand il faut aérer ou non.

Confort thermique  et hygrométrie


La yourte est isolée avec de la laine de moutons qui a des qualités très intéressantes pour la régulation naturelle de l'hygrométrie. Elle a la capacité à se gorger de vapeur d'eau jusqu'au tiers de son poids, sans perdre ses qualités d'isolant. La yourte a 780 kg de laine en isolation, c'est donc environ 260 kg vapeur d'eau stockable, ce qui est énorme...

Tout autour de la yourte, la laine joue donc le rôle de tampon hygrométrique et stabilise le niveau d'humidité à un seuil très sain, entre 40 et 50%, quasiment tout le temps.  Jamais de buée sur le miroir de la salle d'eau après une ou plusieurs douches par exemple.

Notre perception du confort est dépendante de cette hygrométrie. Si l'air est trop sec, les voies respiratoires peuvent être agressées, asséchées, et engendrer par exemple, des sinusites ou autres troubles respiratoires. Si c'est trop humide, nous supportons beaucoup plus mal le froid et le chaud. A un niveau sain, nous supportons plus facilement la température. C'est aussi l'assurance d'un ambiance saine par l'absence de moisissures, de champignons, de bactéries, de mauvaises odeurs.

Même par temps très humide, nous sommes bien à l'intérieur.


En résumé, notre yourte est le meilleur habitat que nous avons eu l'occasion de tester. Au quotidien, c'est un  vrai bonheur pour ses espaces, son volume et son ambiance toujours saine. L'essayer, c'est l'adopter ! Pour nous, c'est fait, nous y sommes et pour longtemps !



Haut de page




Contact Liens - Mentions légales SARL Eco-Habiter Léger 2014